Histoire et patrimoine

Les Boves de la Roche-Guyon

Guy de La Roche

La Roche-Guyon (Rupes Guidonis) tire son nom de la situation géographique de son château : La Roche de Gui du nom des propriétaires successifs qui, du XIIe au XVe siècle, occupèrent la forteresse.
Du château original, il ne reste pratiquement rien : il était, nous dit Suger au XIIe siècle, “invisible à sa surface, creusé dans une haute roche“.

La construction du XIIe siècle comportait un donjon et un château, “corps de logis” parallèle à la falaise flanqué de deux portes : la porte française (Est) et la porte normande (Ouest).

Château de La Roche-Guyon, aquarelle, vue de face, fin du XVIIIème siècle (archives départementales du Val d’Oise)
Château de La Roche-Guyon, aquarelle, vue de face, fin du XVIIIème siècle (archives départementales du Val d’Oise)

La fontaine

Fontaine de la Roche Guyon

Construite par Louis Villars, sculptée par Jamay, cette fontaine porte une plaque de marbre dont l’inscription latine peut se traduire par : “Cette eau amenée par le sommet des collines par différents canaux fut consacrée à l’utilité publique par Alexandre, duc de La Rochefoucauld, en 1742, sous la direction et les soins de Louis Villars, architecte“.

La Gabelle

Située à l’angle de la rue de l’Hôpital et de la rue du Docteur Duval (ancienne rue du Bac), la Gabelle est le nom donné par les habitants du village au grenier à sel, créé par Louis XII en 1504, à la demande de Bertin de Silly.

La Gabelle de la Roche-Guyon

La Mairie

Mairie de la Roche Guyon

L’édifice actuel fut construit sur l’emplacement de l’ancienne halle seigneuriale dont seuls les piliers ronds centraux subsistent. Cette mairie fut inaugurée le 8 mai 1847.

La Seine

La largeur moyenne du fleuve est, à La Roche-Guyon, de 170 mètres.
Deux ponts l’enjambèrent successivement : le premier construit en 1840 fonctionnera jusqu’en 1914, le second inauguré en 1936 sera dynamité par le Génie français en 1940.

Bord de Seine de la Roche Guyon

L’aqueduc

L'Acqueduc de la Roche Guyon

La Charrière des Bois est enjambée par l’aqueduc du XVIIIe siècle supportant la conduite qui amenait au réservoir du château, ainsi qu’au potager et au parc, et allait aussi à la fontaine du village afin que les Guyonnais aient de l’eau de source au centre de leur village.

L’eau venait des sources de Chérence.

L’Église

Elle fut en majeure partie construite pendant l’occupation anglaise de la guerre de Cent Ans (1419-1445). Elle est consacrée à Saint Samson et on y trouve notamment une statue en marbre de François de Silly propriétaire du château au XVIIe siècle.

Statue en marbre représentant François de Silly
Statue en marbre représentant François de Silly

La vieille Charrière de Gasny

Vieille Charrière de Gasny

La vieille Charrière de Gasny traversait primitivement le bas du parc du château.

Le sentier de randonnée GR2 balisage rouge et blanc, emprunte cette rue pittoresque creusée dans la falaise de craie.